L'Accorderie

En collaboration avec la Caisse d'économie solidaire Desjardins, la Fondation Saint-Roch a, en 2002, mis sur pied L'ACCORDERIE. Une Accorderie a pour mission de développer un réseau d'échange de services accessible à toutes les personnes qui désirent améliorer leurs conditions de vie, notamment au plan social et économique, et ainsi combattre la pauvreté et l'exclusion sociale.

Chaque Accorderie réunit des adhérents, « les AccordeurEs », qui mettent à la disposition des autres leurs propres compétences, habiletés et savoir-faire, sous la forme d'offres de service. Chaque échange est comptabilisé sur la base des heures données selon le principe de base suivant : « Une heure égale une heure ». Ainsi, toutes les compétences sont valables et tous les services sont mis sur un même pied d'égalité.

Trois types d'échanges ont été développés :

  1. Des échanges individuels entre AccordeurEs ;
  2. Des activités collectives d'échanges répondant à des besoins d'intérêt général ; par exemple, un service d'achats regroupés de produits alimentaires ou encore un système de crédit solidaire.
  3. Des échanges associatifs offerts par les AccordeurEs à « leur » Accorderie pour assurer son fonctionnement.

Une Accorderie valorise les talents, contributions et initiatives de chacun équitablement. Elle est un lieu de rencontre ouvert favorisant une pratique de participation citoyenne. Les activités sont à l'initiative des AccordeurEs.

Une Accorderie contribue ainsi à briser l'isolement des personnes, revaloriser leurs compétences, reconnaître leur contribution sociale, quelles que soient leurs situations socio-économiques, en développant l'esprit coopératif entre ses membres.

Concrètement, un ou une AccordeurE qui effectue, par exemple, une heure de dépannage informatique se voit attribuer un crédit de temps qu’il ou elle peut ensuite utiliser comme bon lui semble pour obtenir l’un des services proposés par d’autres AccordeurEs.

Cette nouvelle forme de solidarité, qui favorise la mixité sociale sur un territoire donné mais répond aussi aux besoins de personnes en situation de pauvreté ou d’isolement, a connu rapidement un grand succès, donnant naissance au Réseau Accorderie du Québec en 2006 puis à sept nouvelles Accorderies. D’autres s’ajouteront au courant de l’année 2013. Le concept atteint de nouveaux sommets. En effet, 2 Accorderies se sont ouvertes à Paris, 8 autres le seront en 2013 comme l’a annoncé le Maire de Paris, monsieur Bertrand Delanoë. La Suisse et certains pays sud-américains démontrent leur intérêt.

Aujourd’hui, le Réseau Accorderie compte plus de 2 300 adhérents et propose plus de 1000 services : de l’aide pour déménager ou faire des courses, en passant par des cours de peinture, de danse ou des travaux de couture… Tous les talents et les bonnes volontés sont invités à se joindre à L’Accorderie !

 

VIDÉOS

Plusieurs vidéos traitant de L'Accorderie se retrouvent maintenant sur une seule page. Ces films présentent diverses facettes de ce système économique novateur, incluant: des AccordeurEs en action, des entrevues avec fondateurs et partenaires de L'Accorderie, et des illustrations concrètes du fonctionnement de l'échange de services. Une de ces vidéos est même sous-titrée en anglais. 

http://accorderie.ca/  Bon visionnement!