Gestion du patrimoine religieux

Patrimoine

Le patrimoine architectural représente un potentiel important pour servir la communauté sur les plans économique, social et culturel. La mise en valeur et une meilleure utilisation des édifices-clés du patrimoine architectural s'inscrivent en force dans la ligne de conduite que s'est fixée la Fondation Saint-Roch pour répondre adéquatement aux besoins exprimés par la communauté.

Même si les églises appartiennent actuellement à leur communauté de foi érigée en fabrique et indirectement à l'évêque du diocèse, puisqu'il doit accepter qu'elles soient reconverties, cédées ou démolies, les églises sont aussi des biens de caractère public.

En effet, les églises ont été érigées en des endroits privilégiés de nos villages, au cœur de centres urbains de toutes tailles, à des carrefours qui servent de lieux de rassemblement et d'identification, à diverses époques du 18e, 19e ou 20e siècle. Toute la communauté civile du temps a participé à leur construction et à leur entretien. L'État et les municipalités y ont également contribué de près et de loin en évitant aux Fabriques de payer des taxes, en déduisant leurs dons de l'impôt des particuliers ou encore en offrant des services comme la protection contre les incendies.

Même si l'Église et l'État sont séparés dans nos sociétés séculières, ces deux niveaux d'autorité ont exercé plusieurs fonctions complémentaires. Pendant des siècles les actes de baptêmes, mariages et sépultures de l'une ont servi de registrariat pour l'autre. Avant l'ère des télécommunications, nombre d'avis publics et de ventes à l'enchère de biens saisis de la société civile se faisaient à la criée sur le perron de l'église à la sortie de la messe dominicale. Une foule de coopératives agricoles et de syndicats de travailleurs ont tenu leurs assemblées de fondation au sous-sol de l'église ou dans la sacristie. Faut-il rappeler que c'est dans les sous-sols d'églises que sont nées les caisses populaires, l'un des plus beaux fleurons de l'économie québécoise.

La société civile associative est née à l'église. Aujourd'hui encore, les églises peuvent servir de lieux de rassemblement en cas de catastrophes naturelles et elles font partie des plans d'urgence des municipalités. Même si, aujourd'hui, les églises sont moins fréquentées par leurs fidèles, elles demeurent un lieu de socialisation, d'identification, d'appartenance. On se réunit au sous-sol de l'église pour des cours, des ateliers, des repas communautaires ou festifs, des garderies, des centres de jour ou même pour voter. On y retrouve des cuisines communautaires, des Saint-Vincent-de-Paul, des vestiaires, des clubs d'âge d'or, des cercles de fermières, etc... et même des lits quand frappe une pénurie de logement particulièrement virulente comme l'a vécue la Ville de Québec.

On s'y rassemble pour d'occasionnelles célébrations à caractère social, culturel ou religieux, un concert ou des funérailles. Quel meilleur endroit qu'une église, (Saint-Roch pour ne pas la nommer), pour accueillir des milliers de visiteurs venus se recueillir en mémoire des victimes des tours jumelles du World Trade Center. Le rôle de l'église demeure central dans les quartiers urbains et il est encore plus essentiel en milieu rural. C'est tellement vrai que si vous fermez l'église et l'école, vous n'avez plus de village ni de paroisse.

Leur propriété doit toutefois être repensée. Pour les passionnés d'histoire:

http://www.patrimoine-religieux.qc.ca/

 

Gestions d'immeubles :
Valoriser le patrimoine architectural pour aider les groupes communautaires

La Fondation Saint-Roch exerce des mandats de gestion des locaux appartenant à la Fabrique Notre-Dame-de-Saint-Roch et loués à des organismes communautaires et à des entreprises d'économie sociale. En tant que gestionnaire, la Fondation est également proactive dans la recherche de solutions pour l'entretien des bâtiments.

Ce mandat de gestion comprend aussi la location des églises pour des événements ponctuels : concert, réception etc. Les deux églises font de magnifiques salles de concert. C'est d'ailleurs dans l'église Saint-Roch qu'est présenté le Festival des musiques sacrées de Québec.