Artisans et formation

Savoir-faire et patrimoine au service de la communauté

La Fondation Saint-Roch œuvre pour mettre en place une structure de formation correspondant à la marque culturelle des artisans traditionnels du bâtiment dans l’optique de reconstituer une relève pérenne et veiller à la transmission des savoirs de ces métiers qui sont menacés d’extinction au Québec. Avec son projet elle apporte également une avenue complémentaire à la persévérance scolaire. Il s'agit de faire fructifier une tradition de métiers, dont les artisans sont dépositaires. Sont transmis certes les savoirs, mais aussi le savoir-être, les valeurs et les comportements indispensables pour l'autonomie, l'épanouissement, la sociabilité et l'employabilité des individus.

Il importe également d’offrir des chantiers aux artisans et de donner un lieu de formation pratique à une relève fiable, éthique, immédiatement opérationnelle sur le terrain, combinant travail étude dans un contexte de diplomation sur mesure Attestation d’études collégiales (AEC) et de reconnaissance par les pairs. La formation doit permettre aux intéressés d'apprendre en situation réelle les diverses techniques pour construire, entretenir et restaurer.

L’objectif de la FSR est de parvenir, avec les partenaires du milieu, à créer une formation riche d'enseignements qui n'a pas pour but de se substituer aux programmes de formation classiques, mais plutôt de créer une élite artisanale, hautement qualifiée, immédiatement opérationnelle et recherchée. La promotion des valeurs à l’entrepreneuriat est encouragée.

Ce que la FSR défend est un modèle pédagogique qui combine pratique et apprentissage sur le chantier, cours complémentaires sur mesure avec les CÉGEPS et les Écoles des métiers d’art. Il importe d’offrir une formation structurée qui aboutit à la reconnaissance des compétences, des métiers et des artisans. Une diplomation adaptée, alternance travail-étude combinant un diplôme collégial (AEC) et la reconnaissance par les pairs. Ce statut sur mesure agira comme intercesseur interordre et veillera à la parité d’intérêts multiples.


Derrière le travail de l'artisan, il y a en permanence une œuvre, une création, le sentiment d'être utile. Ces métiers, que l'on croyait un instant promis à une sorte de survivance traditionnelle du passé et bien nous réalisons qu'ils représentent de formidables métiers d'avenir. Vieux métiers de tradition, jeunes métiers qui retrouvent dans la société un espace privilégié.